Vernissage de l'exposition Présence de la peinture en France, 1974 - 2016 - 28 septembre 2017

Discours d'ouverture du vernissage de l’exposition "Présence de la Peinture en France"

le jeudi 28 septembre 2017

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Député,

Madame la Secrétaire perpétuelle de l’Académie française,

Mesdames et Messieurs les membres de l’Institut,

Monsieur le Président d’Université,

Monsieur le Président de la Chambre de Commerce de Bordeaux,

Mesdames et Messieurs les élus,

Monsieur le commissaire d’exposition,

Mesdames et Messieurs les mécènes de l’exposition,

Mesdames et Messieurs les présidents d’association,

Messieurs les artistes,

Mesdames, Messieurs, chers amis, Nous sommes particulièrement honorés et heureux, avec Monsieur le premier adjoint Pierre Casanova et tous les membres de mon conseil municipal, d’être ce soir vos hôtes, les hôtes d’une magnifique exposition, Présence de la peinture en France : 1974-2016.

Ce titre, empreint d’une humilité et d’une sobriété toute académique, porte néanmoins la marque d’une grande ambition : nous ouvrir les yeux, au sens littéral du terme, sur les œuvres majeures de dix maîtres contemporains.

J’espère que l’écrin Art déco de notre mairie du 5ème, posé comme un bijou sur la perspective Soufflot et encadré de ses prestigieux voisins, Sorbonne et Panthéon, sera à la hauteur de l’enjeu.

L’exposition Présence de la peinture en France n’aurait jamais vu le jour sans la passion, je devrais plutôt dire sans l’amour vrai – car la passion altère souvent le jugement – sans l’amour vrai disais-je, que vous portez depuis toujours à l’art, cher Marc Fumaroli. Et ce n’est pas un hasard si votre éminent confrère de l’Académie française, Jean Clair a apporté son parrainage et son précieux concours à l’organisation de cette exposition.

Car au-delà de vos parcours brillants à tous les deux, pétris d’érudition et d’innombrables distinctions, vous êtes d’authentiques esthètes, des esthètes entrés d’une certaine façon en résistance, dans un monde en perte de repères, pour défendre la « modeste beauté » comme vous le dites si bien.

Mais qu’est-ce au juste que la beauté ? Vaste question ! Je me garderais bien de la définir conceptuellement et de formuler un jugement susceptible de rallier tous les esprits. Cependant, je puis affirmer qu’en parcourant cette exposition, savamment conçue par Vincent Piétryka, son talentueux commissaire, sous le regard savant de Jean Clair, conseil scientifique de l’exposition magnifiée par le beau catalogue qu’illumine la plume de l’historienne Lydia Harambourg, je sais que nous ressentons ici l’harmonie des œuvres d’art et cette harmonie s’impose à nous avec la force de l’évidence. C’est cette harmonie comme disait Kant, qui « élève l’esprit au-dessus de sa condition empirique ».

Cette expérience esthétique nous remplit de joie et égoïstement, me remplit de joie. Pour la Présidente du Fonds Régional d’Art Contemporain que je suis également, j’éprouve la sensation singulière, je l’avoue, de briser un interdit et de goûter grâce à vous un fruit qui est presque défendu…

Je n’oublie pas les généreux mécènes de l’exposition qui ont donné corps à ce beau projet : Michel David-Weill, Anne-Claire Taittinger, Maître Marc Bonnant, et Jean d’Ormesson. « La beauté est un mystère en pleine lumière » écrivez-vous cher Jean d’Ormesson ; c’est dire combien vous êtes des amateurs éclairés.

Grâce à vos soutiens et à une belle ferveur collective, l’exposition Présence de la peinture en France va être donnée à voir à tous gratuitement jusqu’au 30 octobre. C’est une initiative d’autant plus exceptionnelle qu’il s’agit de montrer des œuvres issues de collections privées, inaccessibles au grand public. C’est pour ouvrir cette manifestation à tous les publics que j’ai également tenu à inviter les établissements scolaires de l’arrondissement, dont les élèves bénéficieront d’une visite guidée par le commissaire de l’exposition lui-même.

Merci à vous tous, qui participez à cette belle aventure autour de Marc Fumaroli. Merci de nous inviter à goûter la mélancolie bleutée des paysages d’André Boubounelle, l’intimité des portraits de Denis Prieur, la virtuosité du dessin d’Erik Desmazières, la matière sublimée de Gilles Séguéla, le végétal foisonnant de Gérard Diaz et Sam Szafran, la chaleur et l’équilibre des paysages urbains de Pascal Vinardel, les embruns de Philippe Garel, l’ambiance onirique du regretté Jean-Pierre Velly et l’univers mythologique d’Ivan Theimer dont la Méduse, qui a les yeux grands ouverts, contrairement à celle de Cellini, va sans doute en pétrifier plus d’un.

En évoquant ces créations magnifiques, je voudrais exprimer toute notre gratitude aux artistes, dont je salue le talent mais aussi la générosité, car beaucoup ont prêté des œuvres. J’associe à ces remerciements la galerie Claude Bernard, la Chambre de commerce et d’Industrie de Bordeaux (dont je salue le Président et l’ancien Président), les collectionneurs privés ainsi que le Directeur des archives de Jean-Pierre Velly.

Une conférence sera également organisée chaque semaine : nous aurons l’immense honneur d’accueillir successivement le compositeur Jérôme Ducros (le 12 octobre avec le peintre Pascal Vinardel), l’académicien Andreï Makine (le 19 octobre avec le peintre André Boubounelle) et le critique d’art Alain Avila (le 26 octobre avec le peintre Philippe Garel). Cher Marc Fumaroli, vous conduirez la première de ces quatre conférences (le 5 octobre). C’est un cadeau inouï que vous nous faites.

Ce cadeau, c’est aussi celui de la transmission, une notion qui vous est chère. Dans un monde qui se voit comme auto-construit et qui se pense exclusivement au présent, un monde d’ingratitude à force de croire qu’il ne doit rien au passé, comme disait Hannah Arendt vous êtes de ceux qui revendiquent et assurent « la continuité du monde » au même titre que les artistes-artisans qui sont présents ce soir.

Florence BERTHOUT

Maire du Ve arrondissement

Conseillère régionale d’Île-de-France

Dernière mise à jour le mardi 21 novembre 2017

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris

Restez connecté